Il montre une préférence sylvatique (forestière) et fréquente la végétation aquatique à proximité de zones boisées. Il se déplace moins que le triton alpestre, ce qui le rend plus vulnérable que ce dernier à la fragmentation des habitats potentiels où l'on peut le rencontrer.

L'espèce, protégée sur l'ensemble du territoire français, est présente au Lanot de Castet. Tenons en compte !