Pie grièche à tête rousse sur une haie (M

Haie

La haie joue plusieurs rôles écologiques : elle atténue la pollution lumineuse et le bruit, elle est coupe vent, elle limite la dispersion des polluants, elle permet l’infiltration de l'eau dans le sol, elle est un abri et un garde manger pour de nombreux animaux, et elle participe au bon équilibre du climat...
La haie est indispensable partout : en bordure de champs et de prairies, dans les parcs urbains, en lisière des bosquets, bois et forêts.

L’arbre et la haie sont étroitement liés : La haie qui forme le corridor entre deux parcelles forestières et devenu trop rare. Pourtant les corridors sont essentiels pour l'adaptation des forêts aux changements climatiques et pour permettre la migration des espèces animales et végétales.

Elle est économiquement intéressante : La haie est un complément de production de bois. Avant le grand saccage des haies, celles-ci représentaient 15% de la ressource en bois. En plus, elles permettent de produire des qualités de bois difficile à produire en forêt comme les fruitiers.

Il serait utile de multiplier les haies, en campagne comme en ville. Cette quantité de haies que l’on trouverait partout, permettrait alors d’envisager raisonnablement que certaines servent à la production. Ce qui ne serait pas trop impactant dès l’instant où la coupe serait faite à la bonne saison et manuellement (le bois déchiqueté est plus sensible aux maladies). Pour faciliter la reproduction des oiseaux et des insectes, l'idéal est de débroussailler entre la mi-août et la mi-novembre,. Avant août c'est problématique pour la reproduction, après novembre c'est problématique pour les espèces qui entrent en léthargie aux premiers frimas : muscardin, escargot...)

Vous souhaitez en savoir plus sur l'adorable muscardin ? Ciquez sur le lien suivant : muscardin

Réf du lien : Gaëlle Caublot - Le Muscardin, emblème de la haie, Openfield numéro 7, juillet 2016

Michel Chalvet, GEOB